Fouille archéologique publique, Vieux-Poste

Il est proposé que le projet se déroule sur cinq jours avec cinq bénévoles, dont quatre jeunes âgés de 15 à 35 ans. Cette nouvelle formule permettra de répondre à un problème relevé par les bénévoles en 2014, qui disposaient de peu de temps pour la fouille, alors que de nombreux curieux visitaient le site pendant la fin de semaine. La fouille des assemblages de pierres découverts en 2014 pendant les jours de semaine et de fin de semaine leur permettra de profiter de temps morts pour se concentrer sur les travaux. Il est aussi proposé d’insister sur le caractère autochtone des vestiges pour ainsi favoriser la participation de jeunes innus de Pessamit au projet. Cette nouvelle formule rassemblera donc deux peuples dans un même projet afin de les sensibiliser à un enjeu qui touche ces deux communautés, soit l’existence et la richesse du patrimoine archéologique autochtone à Baie-Comeau. Le projet contribuera à générer un sentiment de fierté locale pour la ville, son passé et son riche patrimoine innu. Les résultats viendront aussi appuyer la Société historique de la Côte-Nord dans ses efforts de mise en valeur des lieux patrimoniaux de Baie-Comeau.